Mémoire cachée de Sebastian Fitzek.

Bonjour les Bouquinovores ! J’espère que vous allez bien ! Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler d’un livre écrit par mon auteur de thrillers favori !

Titre : Mémoire cachée.

Auteur : Sebastian Fitzek.

Date de parution : 8 mars 2017.

Maison d’édition : Le livre de poche.

Genre : Thriller.

Nombre de pages : 640 pages.

Le prix : 8, 60 € en format poche; 24 € en format broché.

Ma note: 17/20.

Le synopsis : Berlin, de nos jours. Un homme se réveille dans un abri sous le métro. Il a été blessé par balle à l’épaule. Il ne sait pas ce qu’il fait là. Il ne se rappelle pas qui il est. Seul indice, ce prénom tatoué dans la paume de sa main droite : Noah. C’est en découvrant, dans un journal, la photographie d’un tableau qu’il a un déclic ! Ce tableau, c’est lui qui l’a peint. Il décide alors de contacter la journaliste, prénommée Céline. À son côté, Noah recouvre peu à peu sa mémoire, pour le meilleur… mais surtout pour le pire ! Un groupuscule extrémiste, persuadé que la Terre est trop peuplée, a inoculé à l’ensemble de la population mondiale un effrayant virus. Aujourd’hui, ils vont l’activer. C’est alors le début d’une course contre la montre pour Noah et Céline. Le temps est compté avant que des milliards d’êtres humains ne soient atteints par cette pandémie sans antidote connu.


Mon avis : Je ne vous parle même plus de mon amour pour Sebastian Fitzek. J’ai lu tous ses livres sorti en France et en poche et je les ai tous adoré. J’avais donc hâte de livre Mémoire cachée et de me retrouver encore une fois sur les fesses comme c’est toujours le cas avec un livre de Fitzek. Pourtant, Mémoire cachée m’a quelques peu déçu.

Ce que j’aime chez Fitzek, c’est l’aspect psychologique, le retournement de cerveau que me produit à chaque fois ses livres. Et avec Mémoire cachée même si le début est prometteur et laisse présager de grands mystères, j’ai trouvé que finalement le suspense n’était pas si grand que ça. Le fait que Noah perd la mémoire, on se dit que le suspense va être énorme surtout que le livre est écrit par Fitzek qui est pour moi le maître du suspense mais on nous donne les clefs et les solutions trop tôt à mon goût ce qui fait que le suspense est freiné. Mais rassurez vous, il y a quand même des rebondissements et des mystères qui font qu’on se pose quand même beaucoup de questions.

Il y a une grosse partie politique et écologique. Je trouve que c’est important d’en parler puisque c’est le gros souci de notre monde, personnellement ça m’a fait réfléchir et je trouve ça dotant plus génial que c’est dans un thriller. Ainsi plus personne ne peut dire que le thriller est une fausse littérature puisqu’il permet aussi de parler de soucis de notre monde et fait également réfléchir.

Ce que j’aime aussi chez Fitzek c’est le rythme soutenu de ses romans. En effet, les chapitres courts rendent le roman dynamique. Ici c’est encore le cas, les chapitres sont rapides, le style d’écriture est fluide mais l’aspect écologique ralenti un peu le récit, du moins au début du livre mais finalement on s’y habitue assez vite. Le problème, c’est surtout que ces informations écologiques sont bien documenté et fournis, ce qui fait un brin documentaire et c’est vrai qu’au début c’est peu être un peu lourd mais c’est finalement nécessaire pour la suite de l’histoire et pour le dénouement.

Les chapitres s’intercalent entre plusieurs personnages et plusieurs endroits ce qui est vraiment intéressant, puisqu’on découvre comme ça plusieurs aspects du problème et ce qui rend l’histoire vraiment crédible.

Noah le personnage principal m’a vraiment plu. J’ai aimé le suivre dans sa quête pour retrouver sa mémoire et il m’a touché. Il fait beaucoup pour les autres ce qui fait de lui un personnage très attachant. D’ailleurs dès le début du roman je me suis attaché à lui.

La fin m’a paru évidente et je n’ai pas été particulièrement bluffé comme c’est d’habitude le cas avec Fitzek. Personnellement je ne m’attendais pas un autre dénouement avec ce qui c’était passé précédemment. Donc je ne suis pas resté sur les fesses comme je m’attendais au début de ma lecture ce qui est vraiment dommage.

J’adore Fitzek mais ce livre m’a quand même déçu. Je ne suis pas convaincu par le fait que Fizek écrive des éco-thrillers, je le préfère vraiment dans les thrillers psychologiques. Mais même si Mémoire cachée m’a moins plu, cela ne m’empêche pas d’attendre avec impatience les autres livres de cet auteur !

Publicités

2 commentaires sur “Mémoire cachée de Sebastian Fitzek.

Ajouter un commentaire

  1. Et bah tu ne seras clairement pas déçu par Passager 23, lorsqu’il sortira en poche !
    Il se hisse haut, très très haut. Une bombe lâché dans l’univers du thriller. Au niveau de Thérapie, largement !
    Bonne petite chronique aussi. J’avais beaucoup aimé Mémoire cachée pour ma part, ça avait été un coup de coeur.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :