Harper de Matthieu Biasotto.

Bonjour les Bouquinovores ! J’espère que vous allez bien ! Aujourd’hui je reviens vous parler d’un livre qui me faisait terriblement envie et qui a tenu ses promesses.

Titre : Harper.

Auteur : Matthieu Biasotto.

Maison d’édition : Auto-édition.

Date de parution : mai 2016.

Genre : Thriller.

Nombre de pages : 374 pages.

Le prix : 17 € pour le format broché et 2,99 € en format ebook.

Ma note : 17/20.

Le synopsis : Je crois que quelque part, je t’écris pour expier ce que j’ai fait, en espérant qu’un jour tu puisses comprendre et que tu trouves la force de me pardonner. Il faut que tu saches que j’aurais pu donner ma vie pour toi. Il n’y a pas de quoi être spécialement fier de mes actes et je ne suis pas un enfant de chœur, mais j’ai eu l’audace d’aller jusqu’au bout. Je n’ai pas pu rester dans la légalité, j’ai dû emprunter des chemins parfois obscurs et employer des méthodes dont personne ne peut se vanter. Il m’a fallu fuir Détroit pour le Mexique. C’est comme ça, qu’est-ce que tu veux… Si je viens à disparaître avant le jour J, si je me fais serrer et que le dénouement m’échappe… On pourra dire de moi que j’ai été un sale type, un violent lunatique, un perdant pétochard et même un escroc sans scrupules. Mais toi qui poses les yeux sur mes mots, tu sauras que j’avais de bonnes raisons et que la vérité nous appartient. Tu sauras que je ne regrette rien et que si c’était à refaire, pour Toi… Je le referais.


Mon avis : J’avais étendu parler de Matthieu Biasotto il y a déjà quelques années et pourtant je ne mettais jamais penché sur un de ses livres malgré le fait qu’ils m’attiraient beaucoup. J’ai remédié à ça et j’ai bien fait parce que Harper m’a vraiment beaucoup plu.

J’ai aimé plonger dans ce thriller psychologique, presque pas sanglant ( rien de bien méchant ni de si gore que ça même si…). Ce livre me laisse surtout une impression de questionnement perpétuelle. C’est précisément ce que j’aime dans les thrillers, le fait d’être perdu, de ne pas tout comprendre. Clairement c’est ce qu’il se passe avec Harper, et mon Dieu qu’est ce que j’attendais le dénouement pour enfin comprendre.

Le fait que les chapitre s’alternent entre présent et passé, laisse encore plus de suspense puisqu’on n’apprend qu’au fur à mesure ce qu’il s’est passé et qui nous conduit à ces événements (j’ai conscience que ce n’est pas très claire mais je veux en dévoiler le moins possible car c’est justement ça tout l’enjeu du livre.) Je suis rentré presque instantanément dans le livre puisque le suspense est présent dès le début. D’ailleurs Matthieu Biasotto le ménage tellement bien que son livre ce lit tout seul et que les pages défilent rapidement.

Le personnages d’Harper est un personnage complexe, au départ on a un peu de mal à le cerner, il nous ait présenté sous des jours bien différents mais pourtant j’ai pris plaisir à suivre ce personnage, à essayer de la comprendre.

Au fur à mesure des chapitres, l’histoire monte en puissance, on se rapproche du dénouement et tout semble s’accélérer et ça devient vraiment dure de poser le livre.

J’aime beaucoup l’ambiance dans laquelle j’ai plongé et le style d’écriture m’a touché, j’ai trouvé que l’auteur parle avec justesse des émotions de ses personnages.

Franchement la fin m’a laissé sur le « cul » (je suis désolé je ne peux pas dire les choses autrement) et du coup j’ai très envie de lire d’autres livres de Matthieu Biasotto et je vous conseille de faire de même 😉

Publicités

Un commentaire sur “Harper de Matthieu Biasotto.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :