Inlife d’Antoine Delouhans.

Bonjour à tous, j’espère que le réveillon et votre Noël c’est bien passé et que vous avez bien été gâtés. Aujourd’hui je vous parle d’un court livre que j’ai lu samedi mais je n’ai pas eu le temps de vous en parlez avant. C’est un livre que j’ai beaucoup aimé et dont j’ai vraiment envie de vous parler.

Titre : Inlife. 

Auteur : Antoine Delouhans. 

Genre : science-fiction, policier. 

Date de parution : 11 septembre 2017.

Maison d’édition : Auto-édition. 

Nombre de pages : 108 pages. 

Prix : 6,00 € pour le format papier et 0,99 € pour le format ebook. 

 Ma note : 18/20.

Le synopsis : Le Commandeur Jewel est appelé sur une scène de crime, dans la cité de Furia, bâtie sur les ruines de l’ancienne Paris. Rien ne le prédestinait à faire cette rencontre aussi étonnante qu’inattendue, qui va le plonger au coeur d’un complot, bouleversant sa vision du monde et de lui-même.


Mon avis : Ce livre m’a bluffé dès les premières pages. On rentre tout de suite dans le vif du sujet. Au départ, c’est vrai, je me suis senti un peu perdu puisque nous atterrissons dans un monde qui est bien différent du nôtre. Mais les explications arrivent très vite et j’ai justement adoré ne perdre dans ce début de livre puisque cela a fait monter le suspense en moi et m’a intriguée. J’ai passé un excellent moment de lecture. J’ai lu Inlife d’une traite parce que j’étais à fond dans l’histoire.

Dès les premiers mots, j’ai été concise et surprise, puisque je pensais tomber dans un livre policier, et finalement je découvre que Inlife était aussi un livre de science-fiction et j’aime beaucoup le mélange de styles. Le livre est plein de rebondissements et de révélations mais il a également pour moi une morale dans ce livre ainsi que de magie, du moins c’est un livre qui m’a fait voyager dans un autre univers.

La plume de l’auteur est très fluide, on lit ce livre facilement et rapidement. On se laisse emporté par le style d’écriture de l’auteur qui est simple mais efficace. Mais j’avoue qu’après avoir refermé le livre j’ai encore des questions, m’a curiosité n’est pas complètement assouvie. L’histoire n’est absolument pas bâclé, mais j’aurais aimé que l’auteur porte plus d’importance à l’enquête policière par exemple. Il y a certaines points qui pour moi aurait pu être approfondi et ce livre aurait été parfait. Parce qu’on est vraiment passé près du coup de cœur. Ce livre n’a donc vraiment envie de découvrir d’autres livres de cet auteur et je ne dirai pas non à une suite pour Inlife.

Quant au personnage, on n’en apprend pas beaucoup sur eux. Le personnage principal, Jewel, est très énigmatique, puisqu’on a seulement quelques brides de son passé. J’ai donc eux du mal à m’attacher à lui pourtant, il m’a vraiment plu, je l’ai trouvé touchant, il est dévoué à son travail à prix d’une vie personnelle réduite à néant.

Je ne posais beaucoup de questions tous au long de ma lecture et je ne demandais bien comment ce livre pouvait finir et la fin m’a vraiment bluffé, j’ai tous imaginé, sauf ça, j’ai adoré cette fin mais je l’ai trouvé un poil rapide puisque comme je l’ai dit précédemment, j’ai encore des questions en suspend.

Pour résumé, j’ai adoré ce livre, et par conséquent, j’ai envie d’avoir une suite parce que je n’ai pas vraiment envie de quitter cet univers qui m’a intrigué et qui maintenant me plaît énormément. Inlife est un livre rapide et addictif qui vous fera, j’en suis sûr vous fera passer un excellent moment de lecture !

Publicités

Un commentaire sur “Inlife d’Antoine Delouhans.

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :